Association Nationale des Anciens Combattants

et Ami(e)s de la Résistance


Comité de Morestel & Nord Isère

Amicale des Maquisards d’Ambléon et des Résistants Actifs (A.M.A.R.A.)

Le mot de la Présidente

La Résistance est née depuis que les hommes se battent pour leur liberté. Les Résistants ont refusé le régime de Vichy au service de l’occupant hitlérien. Des français d’origines sociales diverses, des familles de pensée différente se retrouvèrent alors, pour reforger l’unité de la nation, assurer à nouveau son indépendance et reconquérir la liberté des citoyens... Ce fut la Résistance.

La Résistance a compté dans ses rangs que des volontaires dont la lutte était d’autant plus difficile, qu’ils étaient mal encadrés, mal habillés, mal ravitaillés, peu d’argent. Ces volontaires menaient une lutte clandestine, malgré les dangers connus par leur famille, malgré l’insécurité personnelle.

Dans la fleur de leur jeunesse, ils ont choisi de se battre pour défendre la liberté contre le nazisme, la République contre l’État Français installé par Pétain, la Patrie contre l’armée d’occupation.

Le « nazisme, ce phénomène unique dans l’Histoire de l’Humanité, de l’horreur absolue »,  les volontaires « SS » qui n’ont jamais exprimé le moindre remords sur les atrocités commises. La dignité, le sens des responsabilités nous obligent à réfléchir sur le genre de mémoire qui doit être la notre 70 ans après la déclaration de la  guerre en 1939. Le besoin de paix se fait plus fort que jamais pour la survie des générations futures. La question qui se pose n’est plus d’ailleurs « comment » une telle abomination a-t-elle été possible mais « pourquoi » a-t-elle été possible? Il est impérieux pour nous de savoir répondre à cette question fondamentale pour l’avenir de notre civilisation.

Construire une Europe de paix est possible, en intégrant le passé dans ce qu’il nous apprend de dangereux et d’irrémédiable, sachant que la barbarie existe, qu’elle appartient à la nature humaine et qu’elle peut ressurgir à tout moment et en tout lieu. Notre travail de mémoire consiste surtout à la reconnaître pour mieux la combattre, là où elle se trouve. Malgré des idées très différentes on peut s’unir et lutter ensemble pour une cause commune. Aujourd’hui, les acteurs de la Résistance peuvent encore témoigner, nous inciter à la vigilance, mais ils sont de moins en moins nombreux. Demain, il nous faudra assurer le relais de la mémoire, avec l’Histoire, avec son Histoire et avec son Avenir. L’essentiel subsiste tout de même: perpétuer la mémoire de ceux qui sont morts pour notre liberté.

J’appelle toutes les personnes, les jeunes qui partagent les valeurs de la Résistance à rejoindre les Amis de la Résistance ANACR. Je terminerais par cette phrase de Jean Jaures: « la fidélité aux morts,  ce n’est pas de porter leurs cendres, c’est brandir leur flambeau ».

Françoise Micolaud

Présidente du Comité ANACR de Morestel & Nord Isère

Dernière mise à jour le 31 août 2017-09:47:45

Mentions légales - © ANACR Morestel 2010 - 2017

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager par e-mail
Accueil Qui sommes-nous Le Mot de la Présidente Nous rejoindre Contact Communiqués ANACR Exposition Liens utiles Lieux de Mémoire Bibliographie Historique Biographies Photothèque Accès Forum